Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 00:15

Le thème du paysage chez Cézanne



Appropriation de la technique d’un artiste,
atelier de peinture CM1, 2 séances de 3 heures

 

Le but était de sensibiliser les élèves, par une pratique de la peinture et du dessin, à trois grands thèmes classiques : le portrait, le paysage, la nature morte. Nous relaterons ici les deux séances consacrées au thème du paysage.


1ère séance Après avoir projeté quatre tableaux sous forme de diapositives : Le Vase bleu (1885-87) de Cézanne, Le Fumeur (1885) de Cézanne, L’Estaque de Cézanne et Quand te maries-tu (1892) de Gauguin, nous avons demandé aux élèves de " chercher l’intrus " et d’expliquer pourquoi l’un des tableaux ne ressemblait pas aux autres. Les deux tiers des enfants ont compris que le tableau de Gauguin était l’intrus (couleurs vives, sujet représentant des femmes exotiques, grands aplats colorés). Ensuite nous avons observé la manière de peindre de Cézanne sur une reproduction grand format de La montagne Sainte Victoire, vue de Bellevue : 

Image12.gif

Nous avons noté

- la composition sur trois plans : au premier plan le grand pin, au second plan la campagne et l’aqueduc, au troisième plan la montagne Sainte Victoire ;

- la tonalité globale : tons rompus et non purs (terres de Sienne, terres vertes) ;

- l’application de la peinture par touches multiples et par superpositions de zones de couleur.

 

Les élèves ont alors commencé un dessin de format A4, à la gouache. Chacun d’eux devait sélectionner un détail du tableau ou bien se servir de tout le tableau. Il était aussi demandé d’interpréter à sa manière la façon de peindre de Cézanne. Voici quelques résultats :

 

Un garçon de 9 ans a sélectionné le détail de l’aqueduc. Il a changé les couleurs et retenu les lignes transversales et diagonales qui donnent la dynamique de l’ensemble :

 

Image16.gif

Céline (8 ans), a repris la silhouette de la montagne Sainte Victoire. Ce qui l’a intéressée, c’est l’application des " touches " de Cézanne ainsi que les tons rompus :

Image14.gif

 

Sophie (9 ans) a repris la composition générale du tableau avec les trois plans. Le ciel est travaillé par touches de couleur , le premier plan est transformé en un aplat rose :

 Image15.gif  


 

 

2ème séance  L’élève termine le travail à la peinture. Il lui est demandé de coller son dessin sur un plus grand format et de traiter la bordure par une autre technique que celle de la peinture, ainsi que de manière plus personnelle. Cela lui permet de développer un travail plus linéaire.

 Le travail du garçon de 9 ans devient beaucoup plus abstrait et plus interprété. Son dessin continué au feutre ressemble à une vraie mosaïque : 

Image16.gif


Céline continue des traits au feutre :

Image17.gif

 
Un élève a collé son fragment en haut de la feuille. La grande zone laissée en bas lui permet de donner libre cours à son imagination :
  

Image18.gif

  
La séance se termine par des auto-évaluations, par l’accrochage de tous les dessins et par des question : En quoi avez-vous répondu aux consignes, pourquoi ce dessin vous plaît-il ou ne vous plaît-il pas, qui a le mieux compris l’esprit de Cézanne ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Colmerauer - dans Pédagogie
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Sophie Colmerauer
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.

Ma peinture

Ma peinture s’inspire de la nature avec les couches successives des sédiments, grattés, recomposés. J’utilise l’acrylique, qui permet la superposition de couleurs comme en sérigraphie avec parfois l’utilisation de pochoirs. Des couleurs vives, du rouge, du vert, du bleu en sous couches puis du noir et du blanc par superposition, glacis, empreintes, ou grattage. Mes derniers tableaux sont souvent sous forme de diptyques ou triptyques, ce qui leur donne une certaine spatialité. Ils invitent ainsi le spectateur à observer la mémoire du temps qui passe.

Si vous voulez me contacter :
sophie.colmerauer@free.fr