Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 11:00


Voici quelques images de mon tableau en cours commencé pendant cet été. Sur le tableau initial, il n'y avait pas d'oiseau, je me suis inspirée d'un autre tableau mais cette fois ci de Picasso où on voyait surement deux colombes. Ces deux colombes étaient rapprochées et moi je les ai séparées et transformées en des oiseaux exotiques. Ces deux oiseaux symbolisent le dialogue entre deux personnes, ils se regardent, s'observent, on ne sait pas lequel va faire le premier pas.
sept et tableau 2013 011

 sept et tableau 2013 009

    sept et tableau 2013 012

  J'aime bien aussi le thème de la fenêtre qui regarde sur le monde extérieur et là on voit surtout la mer avec le ciel et les arbres. Le chiffre 3 est représenté par ces trois compotiers dans les tons jaunes et blancs et qui contiennent des fruits. Il y a comme élément central, une chaise en bois toute simple dont on ne voit que le dossier, le fauteuil, lui, est plus sophistiqué avec des motifs et des accoudoirs. Tous les deux sont inoccupés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Colmerauer
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Sophie Colmerauer
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.

Ma peinture

Ma peinture s’inspire de la nature avec les couches successives des sédiments, grattés, recomposés. J’utilise l’acrylique, qui permet la superposition de couleurs comme en sérigraphie avec parfois l’utilisation de pochoirs. Des couleurs vives, du rouge, du vert, du bleu en sous couches puis du noir et du blanc par superposition, glacis, empreintes, ou grattage. Mes derniers tableaux sont souvent sous forme de diptyques ou triptyques, ce qui leur donne une certaine spatialité. Ils invitent ainsi le spectateur à observer la mémoire du temps qui passe.

Si vous voulez me contacter :
sophie.colmerauer@free.fr