Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 22:36

 

Genre narcissique, l’autoportrait consiste à se prendre soi-même pour objet de la représentation.

 

L’autoportrait se constitue comme genre à part entière en peinture à partir du moment où, à la Renaissance, l’image du corps humain se modifie. Albrech Dürer exécute la première peinture du genre en 1493. Dans son « Autoportrait », l’artisan devient l’artiste : il accède à la dignité de créateur, personnalise son œuvre en y inscrivant ses propres traits. En la signant, il s’affirme comme individu créateur.

 

L’autoportrait pose le problème de l’image projetée de  soi, de la représentation de soi pour les autres. Faire son autoportrait, c’est se mettre en scène. En peinture, le triangle sujet /miroir/surface picturale représente une aire close dans laquelle le peintre se joue de lui-même en tant que modèle, fuyant et cherchant sans cessse du regard les lieux de son image : le toile, le miroir. En photographie, la mise en scène libère sensiblement le sujet  du triangle de l’autoportrait au miroir par la relative autonomie de l’appareil photographique, instance de regard d’un appareil sans photographe, pour qui toutes les mises en scènes sont possibles.

 

Projet ETAPS de Sophie Colmerauer

Janvier 2010

 

Les jeunes ont beaucoup aimé se voir mis en scène dans leur contexte de formation.

L’image de soi est alors mis en valeur ; nous allons donc nous appuyer sur ces photographies et d’autres que l’on prendra par la suite pour ensuite les imprimer, puis les agrandir sur une toile. Les jeunes apprendront à faire de belles photographies d’eux-mêmes, donc à se préparer pour la séance photo ( maquillages,  habits, coiffure, pose), à apprendre à cadrer, à choisir une décor en adéquation avec le portrait. Ensuite cette photographie sera redessinée sur une toile (grâce à la technique de le mise aux carreaux qui permet d’agrandir une image).

Les jeunes vont ainsi s’approprier l’image d’eux-mêmes. Ils vont aussi devoir apprendre à maîtriser le dessin (cf cours) puis la peinture. Le fait d’avoir chacun sa toile personnelle valorise leur travail. Avant ce travail de peinture nous travaillerons donc le thème du portrait à travers des exercices de dessin afin de les familiariser avec le dessin des visages.

 

1er cours : Travail d’observation.

Sujet : Dessinez votre voisin tel qu’il est (posture, visage, vêtement, coiffure).

Certains élèves vont dessiner la silhouette globale de leur voisin en privilégiant le dessin des vêtements, d’autres vont privilégier la pose en dessinant la tête appuyée sur les bras, d’autres vont préférer dessiner les traits du visage ou bien accentuer la coiffure.

 

2ème cours : Une moitié de visage à compléter.

Ce cours pose le problème de la symétrie des traits du visage (deux yeux, un nez symétrique, une moitié de bouche symétrique). Hors l’on sait qu’un visage n’est jamais totalement symétrique.

Cependant les jeunes vont devoir prendre des proportions, mesurer les écarts entre les yeux et réfléchir sur le dessin d’un œil, d’une moitié de nez ou de bouche. Tout cela s’inscrit bien-sûr dans le modelé du visage. Les résultats des dessins sont assez réussis, souvent les jeunes ont tendance à agrandir le visage ou bien certains n’hésitent pas à donner une peau mate au visage.

 

3ème cours : Travail de détails du visage et des expressions.

  1. Dessin d’une bouche : Ce travail issu d’un travail donné à de futures esthéticiennes consiste à mettre en volume une bouche. Pour cela il fait choisir une bonne couleur de bouche ou de rouge à lèvre et accentuer sur la lumière de la lèvre inférieure.
  2. Dessin d’un œil : On apprend à dessiner un œil avec son iris, sa pupille, sa paupière et ses cils.
  3. Travail des expressions : Différentes expressions sont à refaire allant de la peur, à la surprise ou la colère. Ainsi les traits du visage se déforment suivant ces expressions.

 

Les oeuvres suivantes réalisées par les stagiaires ont été exposées en juin 2010 à Marseille :

 

DSCN0044

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0046

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0048

 

DSCN0050

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0052 

DSCN0054

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0056

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Colmerauer - dans Créations
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Sophie Colmerauer
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.
  • J'ai eu une expérience variée, restauration à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles, licence d'Arts plastiques à Aix en Provence. Actuellement j'enseigne à Marseille.

Ma peinture

Ma peinture s’inspire de la nature avec les couches successives des sédiments, grattés, recomposés. J’utilise l’acrylique, qui permet la superposition de couleurs comme en sérigraphie avec parfois l’utilisation de pochoirs. Des couleurs vives, du rouge, du vert, du bleu en sous couches puis du noir et du blanc par superposition, glacis, empreintes, ou grattage. Mes derniers tableaux sont souvent sous forme de diptyques ou triptyques, ce qui leur donne une certaine spatialité. Ils invitent ainsi le spectateur à observer la mémoire du temps qui passe.

Si vous voulez me contacter :
sophie.colmerauer@free.fr